Le journal quotidien d'une étudiante japonaise qui étudie le féminisme à l'université Laval de Québec. ケベック州、ラヴァル大学でフェミニズムを学ぶ日本人学生の日常。

vendredi, décembre 21, 2007

Zoo et livres



Cette semaine, depuis lundi, je me suis reposée. Peut-être, depuis mon dernier voyage, je n'ai qu'une journée de congé. Ce que j'ai fait cette semaine...

-arranger mes livres (à cause des livres, c'était un peu bordel...)
-écrire quelques pages de mon mémoire
-faire la cuisine

Je vais bien. Dès demain, je travaillerai jusqu'au 27. Puis...???

lundi, décembre 17, 2007

Besoin de repos, 29ans

Je suis enrhumée depuis samedi, hier j'ai travaillé malgré le froid. Ce matin, j'ai annulé tous les rendez-vous et je suis allée au clinique...

Ce n'est pas la rhume, je souffre des glandes. Je me demande...ces derniers jours, j'étais tellement occupée en raison de mon job. Je n'ai pas de congé depuis mon dernier voyage en octobre.

J'ai écouté la télé cet après-midi. Un de ancien téléroman (c'est mon favori), la veille de Noel - 29 ans a commencé aujourd'hui. J'ai vu cette série il y a 12an, ce temps-là, j'avais 17ans!!! Les personnages de cette émission ont beaucoup de problèmes à propos de relation amoureuse, de travail, de famille, de finance etc, mais ils sont forts et ambitieux pour leur vie.

Moi? il faut lire des livres et écrire un mémoire. Pas si pire.

jeudi, décembre 13, 2007

Bordel? non, une surprise

Depuis deux semaines, mon entreprise, on est tellement occupés. Voilà c'est toujours comme ça...



Mais un matin, j'ai une petite pyramide sur ma biblio.



Merci pour cette surprise.

mercredi, décembre 05, 2007

Journée de commémoriation et d'action contre la violence faite aux femmes

On oublie pas la tragédie de l'école polytechnique à Montréal en 1989.
Autour de nous, il y a des violences un peu partout. Lorsqu'on subi des violences, des agressions, des harcèlements comment on doit s'agir? On parle à qqn qui est proche? C'est pas si simple. Même moi, je ne sais pas comment on dénonce dans notre société...

Au Canada, 8% des Canadiennes et 7% des Canadiens avaient subi une forme de violence physique ou sexuelle de la part d’un partenaire au cours des cinq années précédant l’enquête de Statistique Canada effectuée en 2000. D’ailleurs, au Japon, la situation semble plus grave. Selon les enquêtes effectuées par le gouvernement Japonais en 2006, 14.1% des japonaises et 8.6% des japonais auraient subi le même type de sévices au cours de la période 2000-2005. Les problématiques abordées sont particulièrement délicates puisqu’elles soulèvent la question très sensible des rapports sociaux entre les sexes. Ces situations troubles entraînent des souffrances physiques et morales et nous interpellent comme individu sur le droit élémentaire à la sécurité des personnes.

Comment on appréhende les discriminations systématiques fondées sur la différences de sexe et d’envisager quelques pistes de solutions?

P.S.
Cette fin de semaine, mes copines féministes organisent un party féministe. (On fait cette sorte de fête régulièrement...) J'ai eu une invitation même j'étais ici au Japon. Merci pour cette invitation! Mon coeur, tout ma dignité est avec elles. On se retrouve cet hiver!

Ma liste de cadeaux '07

Noel s'approche. Selon le calendrier japonais, cette année avec la fête d'empereur (le 23 décembre), on aura une longue fin de semaine de Noel. Moi, je travaille je travaille je travaille...

Probablement, je pourrai avoir une journée de congé le 25. Hyu--Je n'ai rien de spécial cette année. Si j'étais au Canada...Anyway.

Voici est ma liste de cadeaux '07

*livre de Diane Lamoureux (1986), Fragments et collages : Essai sur le féminisme québécois des années 70, Montréal, Remue-ménage

---pour ma thèse, je m'intéresse à ce livre...

*un livre de cuisine végétarienne ou marocaine

---pour mon loisir...

*un chausson bien chaud

---j'ai déjà des engelures même au Japon.

*deux semaines de congé au Québec

--c'est impossible pour le moment, mais dans cet hiver!!!

jeudi, novembre 29, 2007

Mes nouvelles 2

Après mon billet dernier, j'ai eu un commentaire efficace de la France. Vous pouvez également lire.

Aujourd'hui, je voudrais bien aborder surtout mon intervention féministe d'aujourd'hui, ici au Japon...

Tout d'abord, au Japon, je fais quoi? Je vais à l'école deux fois par semaine pour les cours. Chaque semaine, je prépare quelques choses, des fois je fais des notes, l'analyse-critique etc. Mon intérêt est toujours le féminisme. Surtout le mouvance des femmes au Québec dans les années 60 et 70. Par contre, je lis en plusieurs livres et articles tout en même temps, je m'intéresse au sujet de backlush et d'antiféminisme. Ce que je veux signaler ici, je ne suis plus activiste militante. Je voudrais plutôt être une chercheuse. Quand j'étais au Québec, je me suis rendue plusieurs activités féministes. Des manifestations, des conférences, des entretiens, des colloques etc. Avec mes expériences, mes rencontres, ma réflexion et aussi mon retour, je me suis rendu compte qu'il faut que mon statut doive être chercheuse. En tant que chercheuse, mon engagement est rational. Je suis féministe, évidement. Cependant ma façon de l'engagement est changé depuis mon retour.

Vous connaissez des situations des femmes japonaises avec les médias. Dans un certains sens, cette sorte de l'info sont correctes. Cependant, je ne sais vraiment pas sûr que le Japon est toujours en retard des pays occidentaux comme la France au niveau de la révolution féministe. Comment les jeunes filles japonaise? les femmes 30 ans? On doit faire l'attention de dénoncer la réalité?

J'accuse toujours le système patriarcat soit ici soit au Québec avec mon intervention chercheuse-féministe. Maintenant, la manière dont j'ai besoin en tant que chercheuse, doit être objective. Je ne suis pas féministe radicale. La sphère ou je suis n'est pas dans cette optique.
De plus je ne sais pas si l'on doit être personne atypique en tant que chercheuse. Ma volonté est dans une espace académique. Je ne peux pas nier cette réalité. C'est-à-dire que je ne suis pas activiste-atypique. Je ne peux. Ce n'est en raison de mon origine, japonaise. C'est plutôt mon style de vie, de pensée, de ma philosophie, de ma vie, j'ai pris cet engagement avec le temps.

Je dois souligner encore une fois. Je suis féministe. Je suis féministe QUÉBÉCO-JAPONAISE, mais je suis aussi chercheuse. J'apprécie cette posture. Selon ma directrice, Madame Huguette Dagenais disait,

La recherche féministe se caractérise [...] par une attitude critique et une adhésion, collective et individuelle, à des principes épistémologiques et éthiques précis qui lui confèrent, au-delà des variété des méthodes et techniques, une unicité certaine et une grande rigueur.
(Dagenais, 1987 :20-21)

Je respecte l'optique de ma directrice. J'ai ma vie en tant que femme, chercheuse, étudiante, professure et aussi une employée dans une grande entreprise. J'ai ma vie ici au Japon, et aussi au Québec. Il faut concilier bien entre les deux. Ça c'est pas facile! Plutôt compliqué!

lundi, novembre 26, 2007

Mes nouvelles

Cela fait à peu près deux mois, je n'ai pas posté de billet.

En octobre, je suis revenue au Québec, j'étais 10 jours à Montréal. Depuis cet été, j'ai travaillé fort sans arrêt, j'avais vraiment besoin d'une pause. Je me suis retrouvé mes copines, j'étais si heureuse. Je les apprécie. Mes amies féministes me manquent toujours, je pense que ce qui me manque ici au Japon, c'est leur présences.

À Montréal, j'ai participé aussi à une manif par FFQ. Le discours de la présidente de FFQ était émouvant. Je pense que c'est assez efficace qu'on crie notre posture féministe dans la rue. La réalité est toujours dans la rue. J'ai crié ensemble avec FFQ. FÉMINISTE VIVA!

Après mon retour...qu'est-ce que je fais? J'ai commencé à mes recherche pour ma thèse. J'ai décidé définitivement le sujet de ma thèse. Mon sujet, c'est Québécoises deboutte. Le mouvance de féminisme radical dans les années 60 et 70. Je viens juste de commencer, ça va être grand travail...

Nous sommes en 2007, cela fait 35 ans s'est passé après la mort de Front de libération des femmes du Québec et le Centre des femmes. Aujourd'hui, on ne parle pas assez souvent de leur féminisme. Est-ce que les Québécoises ont oublié l'époque chaude féministes? Est-ce que le féminisme est toujours capable de composer d'un mouvement de réforme sociale? Je voudrais aussi me demander la question de backlush depuis les années 90...En tout cas, je viens juste de commencer...On verra.

Je vais bien. Je travaille fort. J'enseigne deux fois par semaine, je travaille avec mes profs deux fois par semaine et je travaille aussi dans un bureau 5 jours par semaine. Je n'ai pas de congé depuis mon retour, peut=être à la fin d'année. Alors, je retourne ma lecture...

lundi, octobre 29, 2007

Nouvelles

Cela fait longtemps je n'ai pas publié de billet. Je vais bien, je suis plutôt occupée ces derniers jours.

Tout d'abord, j'étais au Québec il y a deux semaines. J'y suis restée là pendant 10 jours. J'ai vu mes amis à l'université, participé à la manif de FFQ (le 17 octobre) etc. Depuis juillet, j'ai vraiment pas de temps pour me reposer. Cependant, à Montréal, j'ai bien dormi, bien mangé, bien me détendu. Grâce à tout le monde qui m'a bien accueillie. Merci!

J'ai recommencé mon travail dès mon retour. Mon moral est toujours bon, je pourrai travailler fort. Le Québec, mes amis, l'université Laval me manquent beaucoup, mais je reviendrai dans très bientôt.

Une nouvelle, la semaine passé, mon texte est sorti dans un journal de CDFJF (Centre documentation franco-japonais sur les femmes). C'est en japonais...J'ai parlé de mon séjour au Québec.

lundi, octobre 01, 2007

Mois de l'histoire des femmes

Vous le connaissez? Ce mois est l'histoire des femmes.
Je connais très base de l'histoire des femmes au Québec, en France et au Japon. Notamment, celle du Québec, j'ai lu l'histoire des femmes au Québec depuis 4 siècles quand j'étais à Québec.

Je devrai faire la lecture...Bon mois de l'histoire des femmes!

vendredi, septembre 21, 2007

moins 5ans


kanno miho-SOFINA FINE FIT
acdticojp
��������


Aujourd'hui, j'ai acheté des trucs pour le maquillage. La devise de ces produits, La peau qui assure la jeunesse, soit moins 5ans. DONC...29ans (j'ai 29ans, en ce moment) moins 5ans?

24ans?!

Je me demande...Dans 6mois, je vais avoir mes 30ans.
Études, travail et amour, la vie est un peu compliquée. Mais, c'est adorable.


Anyway...je vais aller au travail, puis j'étudie cette nuit.

mercredi, septembre 19, 2007

Fête de poisson
















Je ne connais pas le nom de ce poisson en français. Au Japon, on aime manger ce poisson en automne.

Mes collègues et moi avons commandé 2kilos de ces poissons la dernière fin de semaine. Ce matin, on a enfin reçu!!! Ces poissons sont venus de Hokkaido, à la mère à peu près 1000km loin d'ici. C'était ultra frais. SUPER bon!

J'habite toute seule, cependant j'ai acheté 3 poissons...alors, ce soir, c' est la fête de poisson...

mercredi, septembre 05, 2007

Madame Françoise David, passion et engagement solidaire

Cela va être grand plaisir de vous inviter sur Yulbuzz. Il y a 3 mois avant mon départ, on a filmé dans le bureau de Québec solidaire.

Madame David nous a parlé de sa passion dans cette entretien. En tant que femme, en tant que féministe militante, elle a découvert le féminisme comme une synthèse de vie. Son féminisme oriente vers la politique depuis des année. Pourquoi elle a pris cette initiative? En écoutant les paroles de Madame David, réfléchissons ensemble à notre société. La solidarité est notre enjeu.


vendredi, août 31, 2007

Ce n'est qu'une passage...

Enfin...j'ai eu une nouvelle.

Je suis diplômée. J'ai eu un DESS. DESS que j'ai souhaité, en études féministes. Mon séjour au Québec a complètement terminé. Je suis devenue féministe au Québec.

Ce n'est qu'une passage de ma vie en tant que étudiante, chercheuse et féministe.


À partir de la session qui vient, je commencerai à enseigner le français dans deux universités d'ici.

dimanche, août 26, 2007

Nagoya

Il y a 3 semaines, j'ai déménagé ici. J'étais toujours très occupée en raison de mon nouveau job.
Ici il fait très très très chaud depuis quelques semaines. La semaine passé, il faisait presque 40 dégrées. Avec l'humidité, j'ai failli de mourir...

En ce moment, je suis en train de préparer ma prochaine conférence en septembre. Je vais parler de l'engagement féministe de Québec solidaire. J'ai déjà tenu au courant à notre porte parole, Amir.

En octobre, ma premier texte pour un journal féministe va sortir. Je veux toujours être active et militante, en tant que femme, féministe, étudiante et citoyenne.

dimanche, août 05, 2007

Hiroshima, paix, repos

Ce matin, je me suis reveillee tot. Aujourd'hui, le 6 aout Hiroshima a eu 62emes anniversaire.
Je suis a Nagoya depuis 3 jours, cependant j'allume la tele a 8h, j'ai ecoute cette ceremonie a la tele. J'ai prie a 8h15, depuis longtemps toute ma famille prie pour la paix.

Ma grand mere a perdu son frere par le bombe atomique a Hiroshima. La semaine passe, quand elle est venue chez mes parents, elle nous a parle de la guere, les souvenirs de son frere. Ma grand mere a 90ans, elle a vecu plusieurs epoques si difficilles. Cependant elle ne se plaignait jamais devant la famille. Elle a toujours bel esprit. Je suis fiere d'elle en tant que femme.

Aujourd'hui, j'ai mon travail pendant la soiree. Pendant la journee je suis au campus, je vais voir mon prof. Un petit repos, il faut profiter.

dimanche, juillet 15, 2007

gentillesse, pluie, écologie


Ici, hier soir, un typhon s'est passé. Il pleuvait toute la journée. Heureusement, dans ma région, il n'y avait pas grands dégats.

Au Japon, quand il pleut, la plupart des magasins préparent des sac en plastique devant les entrées. Les clients doivent mettre leurs parapluies dans ce sac. Évidemment, il est tellement dangereux de mouiller le sol à cause de la pluie. Je le comprends. Mais lorsqu'on se promène dans le centre ville, chaque fois on entre dans un magasin, on doit prendre un sac pour mettre la parapluie. Et on jette quand on quitte ce magasin dans une poubelle devant les entrées...

Je sais, au fond de ce coutume, il y a une gentillesse pour les autres. Mais lorsqu'on pense à notre environnement? Si l'on utilise fourreau de parapluie recyclable? Il faut qu'on pense.

mercredi, juillet 11, 2007

Chez moi


Voici est une photo près de chez ma mère. On habite un peu nord de centre ville, Hiroshima.

Au Japon, il fait tellement humide dans cette saison, c'est vraiment dur pour moi. Le temps du Québec me manque...

Anyway...

vendredi, juillet 06, 2007

Hiroshima, café, reseau sans fil, élection

Je suis dans un café, au centre ville. Il y a un peu de difficulté pour accéder mon compte d'internet chez moi. Donc, je me suis installé ici...

Notre ville, on attend le 62ème anniversaire de la journée de l'atomique bombe. Le 6 août est toujours spécial pour nous. Dans le centre ville, on a commencé la décoration avec millier d'oiseau en papier. C'est vraiment beau.

Au Japon, dans 3semaines, on a l'élection au Sénat. Ce matin, j'ai lu les plateformes de tous les partis politiques. Mon engagement politique en tant que féministe???

mardi, juillet 03, 2007

Chicago-Tokyo

Allô, tout le monde. ENFIN, je suis arrivée à mon pays.
Je suis présentement à Tokyo (Narita). Car j'ai dû attendre 5h et plus à Chicago, j'ai manqué prochain vol vers Osaka. Après mon troisième vol, jusqu'à Hiroshima, il n'y a plus de Shiknkansen ce soir DONC...j'ai négocié au bureau et pris un coupon d'une chambre d'hôtel.
Pas si pire. J'ai mangé dans un bon resto ce soir, demain après midi je vais partir tout tranquillement. Il y a un accès d'internet dans ma chambre aussi. Je peux travailler comme d'hab.

Pendant mon voyage, à la douane (Montréal, frontière entre le Canada et les États-Unis), c'était drôle. On m'a demandé juste une question là-bas.

Q : What did you study in Canada?

S : Études féministe!!!

Peut-être le monsieur qui m'a posé cette question a bien compris. Il avait l'air très très sérieux mais il est sympa.

Pendant mon voyage, j'ai lu un biographie de Madame David par Pierre Maisonneuve. En pensant à mon séjour et à mes amies féministes de l'Université Laval...

Demain soir, j'arriverai à Hiroshima.

lundi, juillet 02, 2007

Montréal-Chicago

Enfin...je suis en long long long voyage. Présentement, je suis à Chicago. Je n'aime pas trop passer aux États-Unis en raison de mon orientation politique. Cependant, je n'ai vraiment pas de choix, cette fois...

Anyway, je suis bien ici. Je me suis reveillée à 5h30 ce matin. Premier vol vers ici c'était bien correct. Je me suis installé dans un grand canapé, je me suis inscrit à la système de sans fils. Bon...jusqu' à ce moment-ci, PARFAIT. Même mon anglais n'était pas si bon, je pouvais acheter quelques choses. Alors, je devrai attendre encore quelques heures extra. J'ai déjà attendu 3heures alors encore combien d'heure???

En tout cas, je vais bien. C'était trop difficile de quitter le Québec. Je ne me suis pas vraiment habituée de parler en japonais en ce moment. J'ai déjà croisé beaucoup de Japonais ici mais je ne sais pas comment j'établis avec bon japonais...Je suis vraiment mal à l'aise en ce moment.

Durant mon voyage, je lis deux livres de Madame Françoise David. J'ai enregistré nombreux de discours et conférences favoris dans mon MP3. Alors, je suis prête de partir. Je vais retourner à mon pays.

jeudi, juin 28, 2007

Être féministe québéco-japonaise

Je vais bientôt retourner au Japon. Hier, j’ai quitté la ville de Québec.
Avant mon départ, j’ai rencontré toutes mes amies proches, on a passé très bons moments malgré la chaleur si forte. Merci d’être venue pour moi. C’était grand plaisir de vous rencontrer. En tant que féministe, femme, vous êtes si géniales. Je m'ennuie de vous toutes. Et merci aussi pour toutes les filles qui m'a écrit. Cela m'a touchée énormément. Mon coeur est toujours avec vous. Je vous aimes beaucoup.

Catherine Charron, Katherine Hébert-Metthé, Nancy Carrier, Claudia Parent, Marie-Claude Lambert, Gabrielle Sainte-Yves, Marie-Ève Droin, Lucie Gosselin, Chloé De Bellefeuille-Vigneaut, Nasim Naghavi.

Merci pour tous mes professeures qui m’ont soutenue.
Madame Huguette Dagenais, Madame Louise Langevin, Madame Renée Clôutier, Madame Diane Lamoreux, Madame Joane Martel, Madame Dominique Damant, Madame Lucie Géllineau, Madame Stéphanie Rousseau.

Merci pour la chaire Claire Bonenfant condition des femmes à l’université Laval.
Merci à Martin-san, Yumi-san, Kaedé-chan, Naoki-kun, Shôhei-kun et Claire Demillier.

Après mon retour, je continue mon blog, le journal d'une étudiante japonaise au Québec. Même si j'étais au Japon, mon coeur sera toujours au Québec. Je veux être une féministe québéco-japonaise.

mardi, juin 12, 2007

Rencontre avec Madame Françoise David

Dans un certains sens, je suis BIG fan de Mme David. Mais plutôt, en tant que femme, j'ai de la sympathie pour elle. Dans très bientôt, notre rencontre va être en ligne sur Yulbuzz.tv
La rencontre avec Mme David était mon rêve depuis 1 an. Grâce à Amir, grâce à Yulbuzz.tv, j'ai souligné mon séjour qui va bientôt terminer.

Ma prochaine rêve? Hi hi hi...j'en ai déjà. Je suis ambitieuse...

mardi, mai 29, 2007

Réflexion : femmes et hommes sexistes

Dans notre vie quotidienne, il y a plein de sujet qui s'adresse au féminisme. Comme j'ai parlé hier, depuis la dernière fin de semaine, je réfléchissais toujours à l'utilisation de mots 'sexisme'.

Selon Wikipédia,
Le sexisme est une forme de discrimination qui repose sur la distinction axiologique, naturelle ou non, de plusieurs genres sexuels ; ce terme recouvre ainsi des traditions, des comportements et des idéologies qui posent une différence de statut et de dignité entre l'homme et la femme. Dans la mesure où le sexisme définit le rapport hiérarchique ou non des deux sexes, c'est une forme de catégorisation sociale, morale, politique, religieuse, philosophique, économique, qui impose des normes de comportements aux deux sexes, et dont les deux sexes peuvent également souffrir ou jouir.

Oui, je connais cette définition. Cependant... je n'étais pas si attentive à partir de cette partie.

On peut définir différents niveaux de sexisme dans Wikipédia...

  1. Le fait de penser qu'un genre sexuel est supérieur à un autre ;
  2. Le fait de penser que les hommes et les femmes sont différents par nature, et que ceci doit se refléter fortement dans la société.
Dans mes recherche, mes discours, mes conversations avec mes amis féministes, j'ai usé ce mots sans conscience. Autrement dit, je n'étais pas si attentives pour ses différents niveaux. (Voire ci dessus, il y a 2 niveaux!) Si je retraitais ma réflexion, il faudrait ajouter quelques choses?

Hier, j'ai dénoncé le mépris de féminisme. Pourquoi j'étais si colère. Parce qu'il y a des femmes qui se donnent pour des féministes ont usé l' approche féministe et elles ont blâmé péjorativement. De plus, les victimes étaient tous innocents. Je ne comprends rien de tout. Si elles étaient vraies féministes, elles n'auraient pas honte?

En tant que femme, en tant que féministe, je ne veux pas avoir la conscience nette. Je remets la fin de ma réflexion sur le sexisme pour le moment.

Je suis toujours contre le sexisme.

Être féministe féminine

La dernière fin de semaine, mon ami m'a dit que j'étais féministe féminine. J'ai apprécie vraiment cette qualification, parce qu'elle m'adresse tout à fait correct. Pour moi, l'affirmation de ma féminité se concrétise la vie quotidienne.

Voici est quelques exemples de ma vie quotidienne...

-J'aime la mini-jupe. Pour me motiver, je la porte.
-J'aime le baladi. Sa geste est très délicate, émotionnelle et superbe, je danse avec sentiment.
-Ma couleur favori est toujours rose. Le rose est bonheur.
-J'aime les hauts talons. Je peux me redresser.
-J'aime les travaux ménagers. Parce que je m'intéresse à mon alimentation et à ma santé pour mieux vivre.
-J'aime mes études. C'est dur. C'est pas si drôle. Mais mes recherche constituent de ma vie. La recherche féministe contribue de ma propre vie. Grâce à elle, je peux me demander quotidiennement à ma posture en tant que femme.

Être féministe féminine est un des mes enjeux. C'est ma façon de vivre.


Numéro# & Omnikrom - Chewing-gum fraise
pierrecrube
��������

lundi, mai 28, 2007

Relâche

Une relâche par une belle chanson japonaise. J'aime cette mélodie émotionnelle...



Imai Miki - Toshishita no Suifu
KHproductions
��������

Réflexion : féminisme, sexisme, combat

Le féminisme dénonçait toujours le sexisme depuis des siècles et nous combattrons désormais. Récemment, j'ai appris que le féminisme a été l'objet des lazzis. C'est-à-dire qu'il y a des gars et filles qui profitent du mots féminisme, abusent notre perspective féministe pour attaquer et mépriser des gens.

Premièrement, au nom du féminisme, pourquoi ils attaques les gens innocents? C'est que leur utilisation de mots féminisme menace notre société justice. Je ne comprends rien. En tant que femme, en tant que féministe, j'en ai marre. Non, je suis tellement triste, en même temps je suis en colère.

Deuxièmement, j'explicite ici. Notre perspective féministe n'insulte pas les gens. Nous, on lutte contre les modèles stéréotypés de femmes, contre les rôles obligés sous la régime de patriarcat, évidemment. Voire les fameuses recherche féministe ici au Québec depuis 35ans. On apprécie la prise de parole des femmes, une remise en question profondément des rapports sociaux entre tous les êtres humains. Notre préoccupation s'adresse à tout le monde : aux femmes, aux hommes et aux enfants, évidemment, les personnes handicapées, les personnes des minorités visibles, les homosexuels, les autochtones, les gens pauvres... Notre combat continuera.

Dernièrement, ici, je dénonce le sexisme au nom de féministe, mais je ne blâme pas de gens avec le féminisme. Les gens qui profitent de féminisme pour mépriser quelqu'un ou quelqu'une, c'est qu'ils sont sexistes. Je suis contre le patriarcat, contre le sexisme, contre la violence, contre la pauvreté.

Je note quelques citations que j'adore. Ces citations nous explicitent la vison du féminisme...

Aujourd'hui, je considère que le féminisme fait la synthèse de tout ce que j'ai fait de mieux dans ma vie. (Françoise David, 2003)

Être féministe, c'est croire d'abord et avant tout en l'égalité des femmes et des hommes et agir individuellement et collectivement pour que cesse toute situation de discrimination basée sur la division et la hiérarchisation des sexes. (Francine Descarries, 2003)

Le féminisme en recherche est une forme d'analyse de la société issue de et nourrire par le mouvement des femmes, un mouvement à plusieurs voix/voies qui vise la transformation en profondeur des rapports sociaux en vue d'une société égalitaire. (Huguette Dagenais, 1987)

jeudi, mai 17, 2007

Réflexion : Mon retour

Mon retour s'approche. Autour de moi, mes amis me posent assez beaucoup de questions aussi. Moi aussi je me demande déjà beaucoup. C'est trop compliqué. C'est sûr qu'il faut partir, par rapport de ma famille, de mes études en cours au Japon, de mes budget etc. C'est drôle, pendant mes sessions, je n'avait pas eu de temps pour me demander. Mais en ce moment, je suis en vacances, j'ai trop de temps.

Tout le monde d'ici me dit que je suis jeunne et j'ai l'avenir. Oui, peut-être oui. Mais je veux souligner... Étudiante, 30ans, célibataire, sans job stable, c'est pas si drôle. C'est déjà problématique. À partir de mon retour, je devrai chercher rapidement mon job pour l'été. Sinon la pauvreté m'attendra. On parle assez souvent de la pauvreté chez les femmes dans les cours. C'est pas quelques choses pour les autres. Une étudiante doctorant n'est pas exceptionnelle.

C'est moi qui ai décidé ma vie, mais plus en plus je me demandais à ma vie. C'est peut-être trop tard? Mes copines japonaises ont déjà commencé à avoir leurs familles. Le mariage, l'accouchement, le job stable, la maison etc. Dans mon cas, je n'en ai rien.

Dans mon blog, dans mes activités en tant que féministe, je dénonce le système patriarcale, explicite l'émancipation des femmes et encourage l'engagement en tant que féministe militante. Mais je ne pense pas que ma vie est 100% correcte. Si j'avais choisi une vie de la femme mariée avec des enfants? Malheureusement, c'est déjà trop tard. Je ne peux plus reculer. Il faut avancer. Je vis avec mes études féministe. C'est mon choix.

mercredi, mai 16, 2007

Repos, après le voyage féministe

À Montréal, j'ai acheté quelques produits pour le bain. Ce soir, j'ai mis un bal en rose dans le bain. Notamment, ma couleur préféré est toujours rose.

Aujourd'hui, c'était plutôt tranquille. Je me suis réveillée comme d'hab à 8heures, j'ai écouté radio canada en lisant mes courriels. À la fin de la matinée, j'ai pasé à l'école pour chercher deux livres que j'avais réservé il y a quelques semaines. Je prépare un sujet intéressant en ce moment, je vais discuter avec ma prof ce vendredi. J'ai passé aussi mon bureau pour saluer mes amies. Dans mon bureau, j'ai récupéré quelques livres et une collection des articles pendant la campagne électoral il y a 2 mois. J'ai à peu près cinquantaines des articles sur Québec solidaires dans mes pochettes. Je pense qu'il n'y a pas beaucoup de féministe japonaise qui ramasse des articles québécoise comme moi. Cette correction est mon souvenirs de l'engagement.

Cet après-midi, j'ai commencé la lecture. Cela m'a fait beaucoup réfléchir. En ce moment, je suis en train de lire, Les esclaves sexuelles de l'armée japonaise par George Hicks. En tant que femme, féministe et une japonaise d'aujourd'hui, je suis en colère. Est-ce que je pourrai carmer? La question de femmes de réconfort n'est pas si simple. C'est pourquoi, j'avait toujours évité de traiter. Dans la sphère féministe japonaise aussi, il y a toujours grand discussion à propos de ce sujet. Au niveau socio-politique, service social, sociologique, anthropologique et également féminisme, je voudrais prolonger dans ce sujet. Mais je ne sais pas comment. Au niveau de la langue aussi, c'est vraiment problématique. Car je dois lire trois langues des ouvrages (en japonais, anglais et français) et pour écrire c'est toujours en français. Pour la discussion avec mes profs, peut-être en français et en japonais. Je suis capable? Je me demande...

Pour changer les idées, ce soir, j'ai fait la cuisine pendant quelques heures. J'ai préparé trois recettes japonais et conservé dans mon frigo. J'en profiterai la reste de la semaine...Aujourd'hui c'était plutôt repos, tranquille, mais actif comme d'hab, j'ai écrit un courriel important cet après-midi, j'attends la réponse...

mardi, mai 15, 2007

Réflexion : depuis les rencontres...

Depuis samedi, j'étais à Montréal. Je viens juste de revenir à Ste-Foy.
Cette semaine, j'ai rencontré cher Amir Khadir. On a fait bonne discussion à propos de mon blog et de mon pays.

Je me souviens...la première rencontre avec lui, c'était l'année passé, à l'Université féministes d'été. On a rencontré dans un colloque organisé par mon université. Pourquoi je me suis intéressée par son partie politique, Québec solidaire ? Il y a plusieurs raisons.

Premièrement, avant l'arrivée de l'Université féministe d'été, à Montréal, j'avais écouté une émission sur madame Françoise David. Peut-être dans une émission de Radio Canada. Cette émission m'a frappé, elle était ma première bain de féminisme québécois.

Deuxièmement, pendant l'Université féministes d'été, j'ai écouté un vidéo, Le désir de la liberté. Ce vidéo est une de documentations favoris en tant que féministe. Cette documentation décrit depuis le mouvement de Québécoises deboutte! Dans ce vidéo, Madame David parlait de son engagement féministe. J'ai écouté 3fois ce vidéo à la bibli.

Bientôt, ma deuxième l'université féministes d'été va commencer. Cela va être ma dernière trimestre de mon diplôme. J'apprécie mon séjour, mes études, mes collègues féministes, mes amis qui me soutiennent. Je suis fière d'être féministe militante ici au Québec.

vendredi, mai 11, 2007

Hiroshima

Jusqu'à 18ans, j'ai grandi à la ville d'Hiroshima, j'ai fréquenté l'école privée catholique non mixté pendant 6ans. Mon école a été fondé par une soeur française, et j'ai appris le français à l'université. De plus, je vis dans un monde francophone en ce moment. La vie est drôle. Tous les éléments ma vie se lient comme cela...Mystérieux mais c'est plutôt fun.

Cette fin de semaine, je vais aller à Montréal. Montréal est une de villes jumelées d'Hiroshima.
J'ai vécu à Montréal pendant 2 ans. Depuis mon premier séjour, cela fait déjà 10ans s'est passé? Incroyable. J'ai beaucoup de beaux souvenirs là-bas, j'aime Montréal. Une de mes rêves...un jour, je voudrais bien travailler pour Hiroshima et Montréal. Avec l'approche féministe? Est-ce que c'est possible???On verra. La vie est belle.

jeudi, mai 10, 2007

Réflexion : Journée nationale d'action pour le droit à l'avortement

Il fait super beau dans la région de Québec. Aujourd'hui, le 10 mai, c'est la journée international d'action pour le droit à l'avortement. En tant que femme, féministe radicale, je devrai exprimer mon engagement.

Au Canada, pendant longtemps, l’avortement a été une pratique clandestine. Selon le Code criminel de 1892, tout avortement était considéré comme un « homicide », et les médecins qui le pratiquaient étaient passibles d’emprisonnement, car l’avortement était un acte criminel. Mais en 1990, la Chambre des communes du Canada a adopté le projet de loi C-43 qui visait à criminaliser de nouveau l’avortement, et l’année suivante, en 1991, le Sénat canadien rejetait ce projet de loi par un vote de 43 pour et 43 contre. L’avortement n’est pas un crime au Canada. Comme Diane Lamoureux explicite (1993 : 171-198), «l’avortement est devenu un moyen qui permet aux femmes de dissocier hétérosexualité et procréation.» Ce processus de dissociation a pu s’interpréter dans une dimension égalitaire. L’accès à l’avortement est également l’une des conquêtes des mouvements féministes mobilisés à cette époque, notamment autour du Mouvement de libération des femmes (MLF). Cependant, la problématique de l’avortement n’a pas été prise en compte exclusivement par les femmes...

Même au Japon, dans les certains ouvrages qui traitent l'histoire contemporaine canadienne, les procès de Dr. Henry Morgentaler est connu. Dr Henry Morgentaler était porte-étendard de la lutte des femmes pour le droit à l’avortement libre partout au Canada, notamment au Québec. Malgré toutes les embûches juridiques et les menaces, il restait toujours fidèle à son choix.

Par contre, au Japon, depuis quelques mois, les masmédias abordent assez fortement l'installation de boîte de bébé (en anglais, Baby Hatch) dans un hôpital à la ville de Kumamoto. Pour éradiquer la néonaticide, cette mesure serait-il efficace? On a besoin de débats...

Aujourd’hui, les Québécoises et les japonaises jouissent d’une liberté personnelle qui leur confère le choix de décider ou pas d’avoir un enfant au moment qu’elles estiment opportun. Donc, elles sont relativement libres de décider de leurs conditions socio-économique et affective. De plus, il n’est pas facile de conjuguer le désir de plaire, l’espoir d’un regard amoureux, et la prévention des risques d’une sexualité active.

Aujourd’hui, il faut engager des discussions qui dépassent largement le corps et la sexualité. Je pense que le thème de l'avortement relève de problématiques fort complexes : les religions, les traditions, les cultures, et les valeurs familiales sont des sources d’interrogations fondamentales sur le sujet.

Par ailleurs, il est également important de cerner et de valoriser la dynamique de la maturation psycho-sexuelle. Autrement dit, il faut encourager le développement d’une éducation visant à promouvoir l’estime de soi, la responsabilité dans la maternité et dans la contraception, la sécurité de la procréation, et la dignité de l’homme.

En tant que femme, féministe, le 10 mai, je devrai souligner. La sexualité est un de grands éléments notre vie. Je n'ose pas de hésiter à le dire. Je ne dévalorise pas mais je valorise pas trop de l'acte d'avortement. Mais, ce que je veux accentuer, les femmes doivent avoir le droit à leur sexualité, leur corps, leur condition de vie.

Bonne journée nationale d'action pour le droit à l'avortement à toutes et tous.

mercredi, mai 09, 2007

Pourquoi?

Des fois, je me demande.
Pourquoi j'ai été choisie? Pourquoi les gens s'intéressaient à moi?
Au niveau de la langue? Mais non, j'ai encore des misères des fois?
Sinon, mes postures? Féministe radicale, Activiste militante, Étudiante internationale?
De plus, ma nationalité, mon attribue religieuse? Japonaise, Éducation catholique pratiquant depuis 13ans?Anyway, je m'intéresse pourquoi lui, il s'intéresse à moi. Je pense que ma présence au Québec est banale, je ne suis qu'une étudiante. Ma perspective est basée sur le féminisme, ma vie personnelle se lie avec l'activité féministe, les études féministe comme mes copines féministes québécoise. C'est normal, c'est tout normal. Mais pourquoi moi?


Je prépare un projet en ce moment. Je vais lancer un projet sur l'internet dans très bientôt. Au niveau intellectuel, ce travail sera vraiment judicieux.

Comme vous avez remarqué déjà, je suis ambitieuse dans un certain sens. Je suis déjà prête. Cette fin de semaine ou la semaine prochaine, on va enfin commencer.

supervision

ブログパーツ

samedi, mai 05, 2007

Réflexion : Demain, le deuxième tour

Demain, c'est deuxième tour. En raison de décalage d'horaire, les émissions spéciales commenceront à partir de 13h. Donc, je serai devant la télé, j'ai déjà rempli mon frigo, il y a de la bière, des chips, une boîte de pizza et des salades...Je suis prête d'avoir le moment historique.

J'ai presque terminé ma lecture, Madame La. Je suis déjà prête de lancer mon nouvel projet aussi. J'ai ravi de vous raconter tous. Mais encore une semaine...

vendredi, mai 04, 2007

Réflexion : être une femme


LA COLERE DE ROYAL CONTRE SARKOZY (3/3)
Video sent by MrZapouille

Il fait beau, en vacances, nouvel appart...pas si pire. Ce matin, je me suis installée dans un café sympa près de chez moi. J'ai commencé à lire mon livre, Madame La, tranquillement. Oui, c'est un cadeau de ma fête. Pour le deuxième tour en dimanche, il faut apprendre...

Une phrase m'a fait réfléchir...voici est extrait.
«Être une femme est un avantage pour Ségolène Royal...L'opinion publique est moins que jamais misogyne et la classe politique ne peut plus exprimer la misogynie qui lui est consubstantielle (RFO, 23 novembre, 2006)»

Depuis le débats de mardi, les médias soulignent l'agressivité de Mme Royal. J'en ai marre. Je suis trop sensible? Je doute qu'il y ait une 'qualification' stéréotypée et méprisée chez les femmes. Faut-il dénoncer ses appréciations sous-jacente?

Durant la session d'hiver, on a traité plusieurs fois un de ouvrages de Marc Préjeans : Sexes et pouvoir, La construction sociale des corps et des émotions (1994 ). Dans cet ouvrage, l'auteur use fameux tableau qui désigne les caractéristiques attribuées à chaque sexe comme propriétés. Selon ce tableau, les femmes sont attribuées des caractères : féminité, passivité, réceptive, douceur, chaleur, émotivité, coopération, paix, fidélité assisté, dépendance etc. Par contre les hommes...masculinité, activité, agressivité, force, contrôle, guerre, décision, puissance, esprit, énergie, orienté etc.

Et alors...c'est un tort de remarquer comme cela? Je sais que ma remarque est trop sensible, mais revenons notre première citation dans RFO. Est-ce que être une femme est un avantage pour Ségolène?

jeudi, mai 03, 2007

Officiellement en vacances

Aujourd'hui, enfin ma session a terminé. Si tous mes travaux acceptent, je pourrais avoir 13 crédites cette session...J'espère. Cette session, je me suis concentré un sujet : l'altermondialisation. Oui, certainement j'ai eu grande influence par le Québec solidaire. Non seulement la campagne électorale est une évènement politique, elle m'a permet de me montrer une ouverture de ma formation académique. Je suis très contente.

Je prépare lancer un beau projet. Je suis déjà prête, je travaille pas mal depuis 1 an, ici au Québec. Il ne me reste pas beaucoup de temps avant mon départ, il faut, il faut commencer.
Je vous informerai mon projet la semaine prochaine ici.

mercredi, mai 02, 2007

Réflexion : le débat historique

On est le 2 mai, aujourd'hui, j'ai écouté le débat historique Ségolène Royal et Nicolas Sarkozy. Les contextes étaient bien clairs. À vrai dire, je n'avait pas aimé Ségolène Royal. Franchement...
Car elle est trop parfaite. Carrière parfait, famille parfaite, apparence parfaite, toujours bien habillée etc...Il y a certainement une tendance. En tant que féministe, on doit soutenir Ségolène Royal? Je ne pense pas. Comme j'ai souligné dans mon dernier billet, ce qu'on doit apprécier la présence de Mme Royal, c'est peut-être son affirmation et son engagement politiques. Elle nous constate la potentialité des femmes. On est capable. En France, on attend passionnément ce dimanche.

Au Québec, qui est-ce qui nous gouvernera comme la première femme ministre ? Et au Japon ? On a encore longue longue chemin à parcourir, malheureusement...

lundi, avril 30, 2007

Réflexion : Madame la...Ces femmes qui nous gouvernent


Enfin, j'ai eu mes 29ans. Bon...il n'y a pas de grand changement dans ma vie. J'ai toujours mon travail à écrire...Anyway.

Pour ma fête, j'ai eu un livre : Madame la... Ces femmes qui nous gouverner écrit par Christine Ockrent. Cet ouvrage vient de sortir, évidemment, l'auteure a certaines idées pour le présidentiel...En tant que femme, féministe militante radicale, je voudrais bien dire. Nous, les femmes sont déjà prêtes. Comme on a vu au Québec pendant la campagne électoral, le Québec solidaire a réalisé une liste paritaire. C'était la première fois en Amérique du Nord, ce parti politique a laissé son nom dans l'histoire des femmes. En France, cette fin de semaine est le deuxième tour. On pourra avoir un moment historique? On ne sait pas. Ségolène Royal peut gagner, mais doit-on se poser une question ici? Ségolène Royal, elle va gagner en tant que femme ou féministe? Je suis au Québec, dans le milieu d'études féministe académique. On va voir...Pour le dernier mots, merci beaucoup pour ce livre magnifique. J'apprécie.

vendredi, avril 27, 2007

Il me reste une fin de semaine...

Avant ma fête, il me reste 1 semaine. Mes 28 vont terminer dans très bientôt, la vie n'est pas si simple. Car je dois écrire encore 30pages de texte pour améliorer mes notes. J'ai appris qu'il y avait un malentendu par rapport de mes notes, c'est pourquoi, je suis un peu presée en ce moment. Mais cette fin de semaine, c'est ma fête, je vais passer à Montréal depuis 3 semaines. J'ai travaillé super fort depuis 1mois, j'ai besoin quand-même un repos... Hier, j'ai acheté une nouvelle robe en 11 pièces, elle est très belle.

Quand j'étais petite, pour moi, les femmes qui ont 29ans avaient l'air vraiment chic. Mais en fait, je me demande un peu...Qu'est-ce que je fais? Qui suis-je?

29ans, au Québec, mes études, mes projets...bientôt mon retour.
Je suis un peu débordée, je ne sais pas si je continue à rester ici ou travailler au Japon. J'ai toujours plusieurs choix. J'ai une admission au science social ici et mon diplôme en cours au Japon. Ma famille est toujours au Japon, mes amis sont partout ici, au Japon, dans le monde.
Il y a juste une chose claire. J'aime mes études. La recherche féministe est toujours dans ma vie. La vie est longue, peut-être. Prenons du temps.

jeudi, avril 19, 2007

Première bière à la terrasse

Dès aujourd'hui, on est en printemps. Le printemps arrive brusquement ici. Pour profiter première chaleur, je suis allée au PUB cet après-midi avec les filles. Il faisait beau malgré le vent violent. Il reste juste quelques travaux à écrire, notre soleil est toujours là. La vie est quand-même belle...

Depuis quelques jours, en attaquant mes travaux, j'ai commencé à réfléchir à mon sujet de thèse de doctorat. Grâce à mes études d'ici, j'ai rencontré beaucoup de sujets intéressants. Voici la liste...

-violence fait aux femmes (la question des femmes de réconfort, la question de prostitution, VIH, la néonaticide)
-développement durable (la pauvreté, l'altermondialisation)
-politique (la parité)
-regroupement des femmes (la syndicalisation, les études en féministes)

Je ne suis pas pressée. Je peux prendre le temps. La vie est longue...

lundi, avril 16, 2007

Toujours en hiver...

On est le 16 avril. Cependant il neige ici. Il ne fait pas si froid, mais gros vent. J'ai une impréssion que...ici, on est toujours en hiver. Malgré cette tempête, je me sens bien. J'avance mes travaux. C'est super bonne nouvelle! Il me reste encore 2 travaux à écrire, 1 exposé pour demain soir, 2 travaux à corriger. Pas mal, hein? Au total, j'ai écrit 70pages déjà ces dernières 2semaines. Pas double interligne! Juste 1.5! Anyway...après les travaux, c'est ma fête. J'ai déjà quelques prévues.
Incroyable, je vais bientôt avoir mes 29ans. Mais je n'ai pas peur, je ne sais pas pourquoi. Ce que je souhaite... mes 29ans va être une ouverture pour la nouvelle étape de ma vie en tant qu'une femme et féministe heureuse.

J'ai filmé le paysage de mon campus. Vous pouvez bien entendre gros bruit, c'est le vent. Nous, on a vraiment besoin de nationaliser l'énergie éolien comme Québec solidaire souligne... Je suis 1000% d'accord.


Dernière? tempête des neiges2
Video sent by satomikawawaki

vendredi, avril 13, 2007

En japonais...

日本語でなんとなく書きたい気分です。
毎日、論文漬けで一日18時間はパソコンの前にいます。フランス語で生活することにいつも学期末は疲れます。そんなときの楽しみが音楽と、Youtubeなどのネットで聞ける音声。気分を高めたいときにはQuébec Solidaireの演説集(自分でまとめてある)をMP3で聞いています。

実は、フランス語では訳あってお話しできないプロジェクトがあります。というわけで日本語なのです。今、私が支持するQuébec solidaireのトップとネットでコラボするという計画があります。選挙期間中に私が行なった活動が認められ、政党のトップのかたから直々にご連絡をいただきました。ありがたいお話でした。私がインタビューした映像につけた日本語の文章に興味を持っていただけたようです。

この政党はケベックフェミニズム界をリードし続けてきたFrançoise David氏と国際的な医療活動、反戦活動、慈善活動を行なってきたAmir Khadir氏を中心に結成された政党です。まだ結成1年です。今回の選挙では1議席もとれませんでした。支持率はケベック人口の4%と言われています。日本ではニュースにもならない地方選挙です。でも私たちはみんな必死でした。議席という形で私たちの活動は実を結ばなかったものの、二大巨大政党は力を失いつつあり、少しずつですがケベックの政治は動いています。

私は去年の6月、現在在学するラヴァル大学で開催された学会でAmir Khadir氏にお会いしました。もちろん、その時までこの政党のことは知りませんでした。しかも、学会後のレセプションで普通に話しかけていただき、とりとめのない会話をして別れたというのが最初の出会いです。そのことをケベックの友人に話したところみんなびっくり。あのKhadir氏に話しをしたのか?とみんなに詰め寄られました。要するになんにも知らないからできたことだったんです。だからみんなKhadirさんのまわりには近づけなかったんです。

その後、大学内で行なわれた講演会にも出席し、選挙期間中はずうずうしくもメールを書いて、インタビューまで試みて、このブログにも映像を載せたのが先月のこと。先週、モントリオールで復活祭を過ごしている時、Khadirさんからメールをいただき、連絡して欲しいといわれました。お電話したところ、私のこのブログに大変興味を持っていただけたとのこと、そしてなにかブログでコラボレーションをしようとのお話でした。今は連絡を待っています。Khadir氏が私になにを期待してくださっているのか。それを聞きたいと思っています。Québec solidaireという政党は私の生活のなかにあります。私の希望です。来週はいろいろな変化がありそうな予感がします。

jeudi, avril 12, 2007

Mes 29ans?

Bientôt, je vais avoir mes 29ans. Le 30 avril est ma fête. Quand j'étais jeunne, j'avais une image d'une femme 29ans. Mais voyons...je suis à Québec avec 100 pages de texte à écrire dans 3semaines. C'est pas si pire. Plutôt bon. Aujourd'hui, j'ai deux présentations à la classe. Il fait gris, je suis un peu nerveuse déjà mais je sais que la vie est belle.

mercredi, avril 11, 2007

Ces dernier jours...

On est à la fin de session, il faisait super beau ici à Québec. Peut-être, on est déjà en printemps.
Malgré mes travaux finaux, je vais bien. Mon moral est toujours bon aussi. Après cette session, j'ai gros projet...Probablement, je vais raconter dans très bientôt. Je suis sûre que tout le monde va capoter. Merci beaucoup pour toutes et tous. Alors, je vais retourner mon travail!!! Il faut que je termine un gros texte de 30pages sur la pauvreté chez les femmes et la coopération internationale...

lundi, avril 02, 2007

Spectacle


J'ai dansé vendredi dernier avec mes collègues. Tellement fun, je suis tombée amoureuse en le baladi... J'ai hâte de commencer la nouvelle session!

vendredi, mars 23, 2007

Chère Madame Françoise David

Comme vous saves, les analyses féministes portaient une attention
particulière à la complexité dans le respect de la diversité notamment
des femmes, de leur vie, de leurs points de vue, de leur culture, de
leurs situations économiques, des oppressions qu'elles vivent au
quotidien, et de leurs stratégies de résistance et d'action. Ces
préoccupations sont au sein d'une critique féministe du discours
scientifique patriarcal, discours qui se veut, du moins dans son enracinement, plutôt réducteur, mécaniste, et orienté vers la généralisation. En tant que féministe militante, chercheuse féministe et citoyenne mondiale, je suis fière de votre présence dans cette campagne électorale. Je souhaite sincèrement votre victoire. Nous sommes
solidaires.

jeudi, mars 22, 2007

Engagement féministe 1


Depuis la semaine dernière, après avoir appris la conférence de Madame David, j'ai préparé quelques questions à lui poser. Au Québec, surtout dans le domaine des études féministe, sa présence est vraiment efficace. Depuis mon arrivé d'ici, je voulais toujours écouter son discours. Et alors, mon sohait a réalisé hier. De plus, je lui ai posé mes questions aussi. Malheureusement, je suis allée a la conférence toute seule, je ne peux pas filmer en posant mes questions. Donc j'ai refilme chez moi et ajouté mon MP3. La condition de voix n'est pas si claire mais supportable. Alors, partageons la sensibilité féministe, réfléchissons l'engagement féministe ensemble. Aujourd'hui, Madame David va venir au PEPS...

Françoise David - le 21 mars 2007
satomikawawaki

dimanche, mars 18, 2007

Il ne reste qu'une semaine...


Laflaque Charest Boisclair Moi Je Mens
mediawatchqc
Il ne reste qu'une semaine avant l'élection. Cette semaine, je decendrai encore à Montréal pour participer à la conférence de Françoise David et Manon Massé...Je suis en train de préparer mes questions à deux grandes féministes québécoises.

vendredi, mars 16, 2007

Samantha

Hier, j'ai réféchi à mon travail final pour le cours de communication. (Les femmes et les hommes dans les médias) Je me demandais assez sérieusement...et comme par hassard, plutôt une inspiration? j'ai trouvé quelques idées intéressantes. Mais je n'avais pas vraiement confiance en mon inspiration, j'ai donc envoyé un petit courriel à ma professure pour confirmer.

Mon sujet... c'est Samantha Oups!. Vraiment connu dans le monde francophone, c'est une emission francaise (F2) pour les jeunnes-adultes. Deux comediens masculins se déguisent en femme, leurs images sont un peu stéréotypes des 'femmes'. J'ai pensé qu'on pourrait aborder la féminité et le média, les images stéréotypées et la féminité. Le contexte de cette émision n'est pas vraiment intelectuel mais il est assez intéressant de regarder la féminité à partir de la vision des hommes.

Alors, je vais commencer. Je vais chercher des livres dans la bibli aujourd'hui. Je suis sérieuse. Je vais regarder les DVD attentivement cette fin de semaine dans ma chambre en notant le memo...J'aime bien mes études.

Mais c'est vraiment drôle, la semaine passé, j'ai participé à la manif et aux activité politiques. Cette semaine, le gastro et samantha? La vie est drôle. Mais c'est fun!



jeudi, mars 15, 2007

L'élection s'approche...



Aujourd'hui, dans notre campus, il y avait le débat de candidats et candidates. Malheureusement, je n'ai pas pu écouter. Car...a vrai dire, il y a 5 jours, j'ai eu le gastro à Montréal et finalement j'ai passé à la clinique ce matin. Après la passage de clinique, dans le même pavillon, j'ai écoute le débat 2second. Il y avait bien sûr Philippe Couillard. Il est vraiment populaire dans cette circonscription, même moi, je ne suis pas PLQuiste, mais je sais qu'il est bon. Et personellement, je m'intéresse à deux candidates dans cette circonscription. Surtout, Monique Voisin (Québec solidaire), elle est aussi membre de la coalition régionale des groupes de femmes de Québec et de l'Association québécoise pour un contrat mondial de l'eau (AQCME). L'EAU...C'est un sujet vraiment chaud au Japon en ce moment. Selon les infos, un de ministres du gouvernement japonais, il a dépensé 50 000 $ pour acheter l'eau spéciale pour la santé avec le budget gouvernemental. Ce ministre a acheté de l'EAU avec notre lourds impôts? Il disait, Aujourd'hui personne ne boit l'eau robinet. Anyway...je suis au Québec en ce moment, je suis découragée un peu à cause de cette nouvelle, mais je continue à suivre la campagne électoral encore 10jours.

mercredi, mars 14, 2007

Mission?

La recherche féministe n'est qu'une mission? La semaine dernière, une dame m'a posé beaucoup de questions sur la recherche féministe et l'engagement féministe. C'est tout à fait mon domaine de travail pour cette session. Je lui ai parlé assez passionnement. Mais elle m'a dit que le féminisme ne pourrait rien faire pour la société. Cela m'a fait vraiment triste. Je pense qu'un côté, elle a tout à fait raison. Car dans notre recherche, nous mettons beaucoup d'enjeux, de défis, de sohaits, de besoins et d'espoir. Pour les certaines personnes, notre recherche est quelques choses hyper naturele. Je ne suis pas intervenante, je ne suis qu' étudiante en études féministe et que jeunne militante féministe. Cependant je cherche toujours ma propre façon de l'engagement dans la société. Pour moi, le féminisme n'est pas une mission. En ce moment, je suis dans un milieu un peu militant, ici au Québec. Pour moi, le féminisme est quelques choses scientifique, socio-économique, culturel, international mais il est toujours réel, actuel et quotidienne. Je me suis demandée beaucoup la semaine passé, mais grâce à la manif et la rencontre avec Monsieur Khadir, ma vision est devenue plus claire.

samedi, mars 10, 2007

Cher Monsieur Khadir

Tout d'abord je vous remercie énormèment. Combien j'étais contete de vous rencontrer et de partager vos sensibilités... Votre discours est toujours bien lucide. Votre vision est mondiale, internationale et univesele. Au nom de féministe militante, écologiste, altermondialiste et citoyenne mondiale, on souhaite votre victoire pour le 26 mars. Nous sommes solidaires, nous sommes féministes.

いつもはフランス語であえて書いているブログ。今日だけは日本語で、日本のみなさんにもAmir Khadir氏のことを知って欲しいのです。ケベックでは今月26日に州議会議員選挙が行なわれます。正直、新政党であるQuébec solidaireは厳しい状況にあります。Khadir氏はこの政党のスポークスマンです。男女2人いるスポークスマンのうちのひとりです。Québec solidaireは北米ではじめて選挙の立候補者で女性候補者が男性候補者の数を大きく上回るリストを作成しました。ここで強調したいのはこの政党は単なる女性をターゲットにした女性党ではないということです。ケベックにおいて権力をにぎる二大政党(ケベック党、ケベック自由党)のような権力をQuébec solidaireはもっていません。どちらかと言えばまだまだ若い、弱い政党です。でも彼らには希望があります。ネオリベラリズム、資本主義、貧困、環境、女性、教育、税金など彼らのとりあげる問題は既成政党にはないものがたくさんあります。もちろん、楽観主義、単なるユートピア主義、進歩主義にすぎないとの批判はたくさんあります。でも、考えてください。今、私たちに必要なのはなにか。私は希望だと信じています。Khadir氏のメッセージ、もう一人のスポークスマンであるFrancoise David氏のメッセージは全世界に向けてのメッセージです。聞いてください。心を傾けてください。彼らの言葉に。Khadir氏は世界に向けて語り続けています。


Monsieur Khadir
satomikawawaki
から送られた動画

vendredi, mars 09, 2007

So-So-So Solidarité


DSCN0516
satomikawawaki
から送られた動画

DSCN0510
satomikawawaki
から送られた動画


J'ai participé à la marche internationale des femmes...

lundi, mars 05, 2007

Qu'est-ce que c'est l'action féministe pour moi?

On est la semaine de la journée internationale des femmes cette semaine. Je suis à Montréal présentement. La dernière fin de semaine, j'ai participé à une activité féministe qui s'appelle Agissons ensemble. C'est un peu comme l'université féministe d'été à l'Université Laval. À mon avis, si l'on peut catégoriser ces deux activités universitaires, celle de l'UQAM était basée sur les activités communautaires. Je pense que les activités par les féministes doivent être communautaires et academiques.
Ce qui m'a fait vraiment touchée, c'était le discours de jeunne féministe de 15ans. Peut-être, elle est née comme une féministe. Le féminisme est-il un destin ? Je pense que OUI. Pour moi, avec mes études, le féminisme est une vision, un impact et une mesure en tant qu'une citoyenne mondiale. Avec mes actions, avec mes interventions, je voudrais trouver ma propre définition de féminisme. Je suis devenue féministe.

jeudi, mars 01, 2007

Condition des étudiants et étudiantes

Aujourd'hui, comme prévue, je suis allée écouter le discours de chef de parti Québecois, André Boisclair. Quand je suis arrivée, il y avait déjà beaucoup de monde, les chaînes de télé et des journaliste etc.
J'étais un peu étonée parce qu' André Boisclair et ses équipes se sont promenés dans la salle de classe avec la musique rock...Mais pour nous motiver, c'était pas mal.
Dans sa conférence, on a applaudi, crié, parlé et bougé...Il n'y avait pas vraie silence. Plutôt, on a passé un moment solidaire et chalreux avec Monsieur Boisclair et ses équipe. Ce qui était intéressant pour moi, Monsieur Boisclair, il a dénoncé une vision assez claire sur l'éducation publique, surtout l'éducation au niveau supérieur. Et il a mentionné aussi à propos de l' éducation internationelle. Cela m'a fait frappée énormèment.
Vous connaissez? Moi, je suis étudiante étrangère, mes frais de scolarités sont presque 5 fois plus que les étudiants québécois. Je dépense 1200000 yen japonais ( 10000 dollers canadiens) par année comme mes frais de scolarités. Je pense que, si le Québec était une nation qui avait une vision internationelle, elle devrait peut-être réagir pour cette question inégalitaire.

mercredi, février 28, 2007

Élection

Autour de moi, depuis 1 semaine, on parle assez souvent de la campagne électorale. Demain, je vais aller écouter la conférence d' André Boisclair au campus. En tant qu'une féministe, écologiste et altermondialiste...personellement je m'intéresse à la demarche de Québec solidaire.
Mais c'est vraiment drôle, quand j'étais au Japon, je ne m'intéressais vraiment pas à la politique japonaise. Autrement dire, quand j'étais au Japon, les gens politiques soit gouvernementaux, soit municipaux, ils étaient hyper loin de nous. Ils ne s'intéressent pas aux étudiants?
Depuis l'été dernier, j'ai rencontré dixaines des hommes et des femmes politiques. Ils était hyper sympas aussi. Moi, je trouve qu'ici il n'y a pas de barrière entre la vie politique et quotidienne. Même je suis étudiante étrangère, les hommes et les femmes politiques essaient discuter avec moi. Je voudrais dire, ici, tout le monde peut accer à la sphère politique. Alors, je suis ici au Québec, dans un milieu politique, comme une étudiante, une étrangère. une femme militante féministe et citoyenne mondiale.

samedi, février 24, 2007

Ma présentation

Enfin, ma grosse journée de présentation a terminé. Cela fait à peu près un mois, mon travail était toujours dans ma tête, je m'inquietais. La dernière fin de semaine, à vrai dire, en lisant mon texte, j'étais vraiment découragée à cause de mon niveau de français. C'était peut-être par rappport de SPM, je ne sais pas. Mais depuis quelques années, au niveau de la langue, je ne peux remarquer un progrès visible.
Comme je vous ai parle, le sujet de ma présentation est une recherche féministe par rapport de la question altermondialiste. J'ai choisi une recherche de Naila Kabeer, elle est professure de l'université de Sussex. J'ai trouve ses recherche dans le cours de coopération et développement, je trouve que c'est bien intéressant. Dans ses recherches, elle ne utilise pas le terme de féminisme. Mais je pense qu'elle parlait toujours au nom de féministe. Comme ma professure a dit dans le cours, la recherche que j'ai choisi est comme une recherche 'gris'. Mais avec nos lunettes féministe, cette recherche est clairement une vrai recherche féministe.
À mon avis, la recherche féministe n'est pas une recherche trop spéciale-extraordinaire dans notre société. Certe l'impact que la recherche féministe nous permet une dimension vaste-ouverte. Je suis vraiment fière d'acquerir cette métho et éthique ici au Québec.

vendredi, février 23, 2007

Les monologues du vagin 2


Hier soir, je suis allée voir les monologues du vagin comme prévue au théatre de cité université.

Vous connaissez? En 2007, cette pièce sera présentée dans plus de 750 établissements d'enseignement à travers le monde!!! Je pense que cette activité est déjà devenue comme la chaîne de solidarité théatrale mondiale aide des centaines d'organismes à but non lucratif qui luttent contre la violence faite aux femmes.

Cette pièce est vraiment lucide, extraordinaire et solidaire. On a ri, crié et applaudi, moi aussi, également... Cette pièce m'a fait beaucoup réflechi aussi. Comme Françoise David disait dans le discours d'investiture le 22 octobre 2006, les femmes sont toujours les premières victimes des fanatisme politique ou religieux. Parce qu'on les enferme, les enchaîne, les bâillonne, et les mutile au nom de supposés commandements perscrits par des hommes en mal de pouvoir sur elles...
Depuis des siècles, les femmes ont souvecu sous les régimes patrialcaux. À vrai dire, il est tellement loin d'égalitaire entre les hommes et les femmes encore maitenant. Mais, le monde change petit à petit. Une bonne soirée du mois de février, on se reuni comme pour la soirée des monologues du vagin, on se parle à propos de notre sexualité. C'est déjà gros changement? Je suis fière d'être une femme, une féministe, une chercheuse féministe.

mardi, février 20, 2007

Les monologues du vagin

Connaissez-vous une pièce de thèatre Les monologues du vagin?

Les Monologues du vagin est une pièce de théâtre d'Eve Ensler, créée en 1996 qui connut un grand succès à Broadway, puis dans le monde entier. Cette pièce est considérée comme un pilier du féminisme. A ce jour, la pièce a été traduite en 26 langues et jouée dans une trentaine de pays.
La pièce s'articule autour d'interviews de femmes parlant de leur vie sexuelle. (in wikipédia)

Ce jeudi, je vais aller voir avec mes copines des études féministes. Je pense que la sexualité est une des choses importantes et nécessaire dans notre vie. En tant qu'une femme féministe, je me demande beaucoup à cette question. Selon moi, dans notre société d'aujourd'hui, il manque vraie éducation sexuelle. Moi, j'ai grandi dans une école privée juste pour les filles pendant 6ans. Je me souviens, on a quand-même suivi pendant quelques fois le cours d'éducation sexuelle. Mais qu'est-ce qu'on a appris? Voyons...on a écouté un documentaire qui traite la scène d'accouchement et fait quelques scéances sur la maternité. That's it! C'est tout. Et alors? Ce qu'on a appris ? LA MATERNITÉ EST VRAIMENT QUEQUES CHOSE SPÉCIALE JUSTE POUR LES FEMMES?

J'en suis sure que oui. L'accouchement est un miracle. Mais comme une éducation sexuelle, le vidéo d'accouchement n'est pas suffisant. Il manque beaucoup de renseignement?

Je voudrais vraiment vous conseiller d'aller voir les monologues de vagin cette fin de semaine à l'université Laval et on partagera une mobilisation féminine par rapport de la sexualité! Parlons-nous de notre sexualité.

Vrai hiver au campus...

Ici, enfin !? la neige tombe presque tous les jours. Samedi dernier, le matin très tôt, je suis allée prendre des photos dans le campus. J'ai pris cette photo en face de l'entrée de l'université et le boulevard Laurier.

Cette semaine est grosse semaine pour moi. Car je vais faire ma premiere séminaire ce samedi pendant 1heure. Je vais parler d'une recherche féministe-altermondialiste. J'ai déjà déposé bon longuer de travail (25pages de critique) à écrire il y a deux semaine.

Je pense que l'impact de la recherche altermondilisme est vraiment intéressant. Pour la sphère sociologie, on utilise assez souvent cette dimention comme une théorie actuel-active. Dans mon cours de socio, Coopération et développement, on va traiter dans un mois. Et aussi, à propos de l'élection qui vient ici au Québec, une de partie politique, Québec solidaire, emploi ce thème dans ses engagements politiques aussi. Après ma présentation, je vais mettre mon texte ici... D'abord je devrai attaquer mon powerpoint!

mardi, février 13, 2007

St-Valentin

Demain, c'est le St-Valentin. Au Japon, peut-être dans les centre d'achats, les patisseries et les grand magasins, il y a beaucoup de petits kiosks partout? À cause de consommation des entreprises, on fête le St-Valentine comme une fête pour offrir une boîte de chocolat à l'amoureux et aux personnes proches depuis trentaine d'années. Moi aussi, quand j'étais au Japon, j'ai preparé beaucoup de chocolat chaque an.

Ce matin, j'ai fait des cookies. Joyeux St-Valentin à toutes et tous.

lundi, février 12, 2007

Nouvelle modèle

J'ai modifié la modèle de mes pages cette fin de semaine. Je n'ai pas encore terminé mais je suis assez contente.
Cette semaine, on n'a pas de cours mardi. Je viens juste de deposer un de gros travail à écrire en 25pages sur la métho de recherche féministe et l'altermondialisation. Je vais faire ma présentation à la classe dans 2 semaine avec ma copine Nancy qui s'occupe de la critique de mon texte. Je me suis fait beaucoup de copines cette session, je suis vraiment contente. La session passé, j'étais la seule étudiante dans le programme mais en ce moment on est 18 féministes dans le programme. J'apprécie leur présence fortement.
Voici est ma nouvelle ceinture pour le baladi. Plus deluxe que l'ancien. Hyper contente. Je vais dancer à la théatre le mois prochain!

lundi, février 05, 2007

La féminité



Récemment, je pratique le baladi tous les jours. J'ai acheté une ceinture à Montréal et j'ai reservé une autre la semaine passée. Car mon truc noir n'a pas beaucoup de monnaires, c'est pas trop amusant. Quand on danse, les monnaires font de son magnifique...C'est tout à faire le plaisir suprême du baladi. Je pense que cette danse est vraiment féminine. Avec la costume, la geste des mains et du bassin...Je voudrais continuer après mon retour! (J'ai déjà trouvé quelques studios à Nagoya!!!!)

Récemment, je me demande si les féministes doivent toujours être militantes. Il y a certains nombres des féministes très militantes dans le monde partout. Et également, on constate que les féministes manquent la féminité à cause de leur théorie libérale et radicale. Cependant je ne le pense pas. Le féminisme est une vision de recherche et une méthodologie pour observer la société. Je suis féministe et j'apprécie la féminité.

lundi, janvier 22, 2007

Mon texte1

Aujourd'hui, je vais vous présenter une partie de mes recherche de cette session. Il y a des amis qui attendent mon texte sur les recherches féministes. Votre présence êtes tout à fait ma motivation!!!Si vous voulez, je vais continuer à publier mes recherche dans mon blog temps en temps...Bonne lecture et j'attends vos commentaires...


Le terme «féminisme» est utilisé pour définir les idées et les pratiques du mouvement moderne pour la libération des femmes mais il définit aussi, depuis la fin du dix neuvième siècle, un aspect important des objectifs d’une multitude de groupes progressistes et libéraux.
Dans chaque pays et dans chaque culture, le statut et les activités des femmes dans la société se diversifient sans cesse, et il ne fait pas de doute que les femmes expriment encore un besoin légitime d’être intégrées pleinement dans tous les secteurs de la vie en société.
Au cours des dernières décennies, les femmes ont obtenu des gains importants. Cependant, il reste encore beaucoup de chemin à faire pour réaliser l’égalité totale dans les faits, mais les acquis des récentes décennies laissent entrevoir beaucoup d’espoir. Les inégalités vécues par les femmes ont, de tout temps, été fondées sur un système de pensée patriarcal qui génère systématiquement des différences de rôles en fonction du genre, et dans lequel les femmes sont souvent, sinon automatiquement, considérées inférieures aux hommes. Ce système dénonce maintenant des reculs significatifs.
C’est surtout après les deux grandes guerres mondiales, que les premières perspectives féministes ont contribué concrètement, et efficacement, à dénoncer le rôle du genre (sexe de l’individu) dans les situations désignées maintenant comme inégalitaires et discriminatoires.
Avant les revendications du féminisme, des critères sociaux tels l’âge, la culture, le sexe, et la race, permettaient aux personnes d’accéder ou pas au travail et à la protection sous le couvert des normes sociales en vigueur. Le féminisme a abordé très fortement cet état des choses, et a mis en lumière les facteurs d’exclusions qui rendaient l’homme et la femme inégaux devant l’emploi, la participation citoyenne, et l’exercice du pouvoir politique et économique.
Aujourd’hui, nous ne pouvons nier l’importance des recherches féministes dans les changements survenus, ces dernières décennies, en matière d’intégration des femmes au marché du travail. Cependant, je pense que le problème commence à être posé d’une autre manière : la diversité au sein de la société devenant plus grande; c’est-à-dire que l’intégration ne fonctionne plus pleinement, il se produit beaucoup d’inconvénient.
Encore maintenant, malheureusement, la société accorde peu de valeurs à l’importance de promouvoir la diversité et de lui reconnaître une place d’autorité. Pour diminuer les inégalités et les écarts qui persistent encore aujourd’hui dans la société, il faut que les féministes démontrent vivement la pertinence et les atouts d’une présence accrue des femmes dans la société, de même que l’ensemble des apports positifs de leur présence. À mon avis, aujourd’hui, le constat est clair : des inégalités et des obstacles subsistent encore et ce, même si la présence des femmes dans les rouages de la société ne cesse de se diversifier. L’évolution des mentalités et des modes de vie nous amène à l’égalité, mais il reste encore des barrières sociales à franchir pour obtenir l’égalité réelle et de facto entre hommes et femmes. D‘ailleurs, la persistance de plusieurs écarts sociaux nous indiquent que le travail politique et social des féministes n’est pas encore achevé.
Je pense que le féministes nous indiquent clairement toute la pertinence et l’articulation de sa démarche, et toute la nécessité de poursuivre les changements amorcés au cours des quarante dernières années. Notamment, l’abolition d’un système d’oppression qui interdisait l’accès au marché du travail aux femmes, figure parmi les plus belles victoires de ce mouvement hautement progressiste.

Aujourd’hui, les recherches féministes recouvre un vaste domaine de connaissances en plein essor. Les premiers cours sont dispensés dans les universités canadiennes au début des années 70. Depuis ce temps, le champ de recherche a pris tant d'expansion que la plupart des universités offrent des programmes complets, allant des cours donnés à l'intérieur de divers départements et des programmes de premier cycle, jusqu'au niveau des études supérieures.
Les hommes et les femmes peuvent ainsi tirer profit d’un rééquilibrage des rôles et de la création d’un nouveau contrat social entre les sexes. Au-delà des responsabilités individuelles des hommes et des femmes dans l’atteinte de l’égalité, nous retrouvons les responsabilités collectives des organisations qui forment notre panorama socio-économique. Plusieurs d’entre elles, notamment dans le cadre de la régionalisation, verront même leur pouvoir accru. L’égalité est un enjeu social et elle doit être soutenue et appliquée par un large éventail d’acteurs qui peuvent collaborer à sa réalisation en vertu des rôles respectifs qu’ils jouent dans la société. Voilà pourquoi il faut réexaminer notre société pour l’adapter à la perspective féministe d’aujourd’hui. Dans cette perspective, certaines analyses différenciées ont révélé des distinctions entre les hommes et les femmes qui jouent ce rôle important...

Les exercices

Depuis la semaine dernière, j'ai commencé deux activités sportives (Yoga et la dance baladi) dans le campus. Ici il fait super froid depuis une semaine, je n'ai pas trop envie de sortir. J'étais donc comme une petite oiseau dans la cage qui s'appelle Université Laval. Anyway, maintenant, ces deux activités me detendent, me font changer les idées.
Aujourd'hui, j'ai aussi téléphoné à un copain de Marseille. J'ai pu sentir la chaleur et le vent bien agréable de l'océan. (Merci beaucoup V, j'espère que tu as bien trouvé mon blog...)

La nouvelle semaine a commencé avec une bonne exercice de Yoga initiation, je me sens bien.

dimanche, janvier 07, 2007

Coeurs


Récemment, je fais souvent des biscuits, j'ai trouve ces moules pour la prochaine fois dans le magasin de 1$. C'est cute?

samedi, janvier 06, 2007

influence de réunion des ancienne élèves


Le 2 janvier, si j'étais au Japon, je pourrais participer à la réunion des anciennes élèves de mon lycée pour fêter nos 10ème anniversaire de graduation. Également, je suis ici au Québec, je n'ai pas pu voir mes anciennes collègues. C'était très très dommage. Ces derniers jours, j'ai lu les blogues de mes copines, j'ai trouvé des photos aussi. J'étais très très surprise. Avec le temps, mes copines sont devenues super élégantes, vrais mesdames. Et alors, moi? Je suis encore étudiante, fais mes études dans un pays étranger, j'habite dans le campus avec des montagnes de photocopies et des livres, je porte toujours vieux jeans et t-shirts, sans maquillage...assez terrible. Chacun(e) est différent(é), mais je devrai changer un peu. Voici est une photo de mes nouvelles chaussures rouge. Je l'ai pris grâce à Boxing day. Merci!

jeudi, janvier 04, 2007

Mes projets 2007



Pour les buts de cette année, je vais faire touts mes efforts...

À propos de mes études ;
-faire un exposé sur le féminisme québécois au Japon
-commencer à écrire ma thèse doctorat en français ou japonais
-obtenir le diplôme de l'université Laval

C'est-à-dire, je continue à travailler fort...

À propos de la santé;
-prendre de l'exercice (yoga et baladi)
-garder belle à la peau fine (massage et traitement quotidien)

À propos de job;
-essayer de trouver un bon travail avec mon français
-rattraper mon travail comme receptioniste

À propos de l'amour
-SECRET xxx

mercredi, janvier 03, 2007

Cinq choses que vous ne savez pas chez moi...


Il n'y a pas de chose spéciale ici, je me suis promenée avec ma copine, c'est tout. DONC...
Alors, aujourd'hui, je voudrais bien raconter cinq choses que vous ne savez pas chez moi...Mon cher bloguer a écrit hier dans son blog, je trouve que c'est assez intéressant.

- Je suis une femme 28ans, je suis adulte. Mais encore maintenant, je suis vraiment admirée par la costume comme princesse. J'adore le filme Marie Antoinette et une serie de manga la rose de Versailles. Chaque an, j'achete une robe pour ma collection. Un jour, je pourrai me promener sur le tapis rouge comme les actrices???

- Je ne peux pas manger les oeufs qui sont coques marron-brun. Quand j'étais petite, je croyais certains nombres d'année que l'on peuvait faire éclore des oeufs marron-brun dans le supermarche. C'est-à-dire, j'avais très peur de manger des oeufs quand j'étais petite. Mais les coques blanches, aucun problème.

- Quand j'étais petite, je fréquantais le cours de ballet classique.

- Quand je parle en français, j'ai la voix haute. Je ne sais pas pourquoi, je parle avec la geste aussi. De plus, je me sens plus libre et ouberte quand je parle en japonais. Mais la facilité de parler, c'est hors de question. Ma langue maternele est toujours le japonais.

- Je vais bientôt avoir mon beau frère. Ma petite soeur va se marier cette année. Je n'ai pas de frère, le mariage de ma soeur nous amènera beaucoup de choses nouvelles. J'en suis sûre...

Voilà, qui veut continuer après moi???

mardi, janvier 02, 2007

Je vous souhaite bonne année!


Bonne année à toutes et tous. Vous avez passez bonnes fêtes? Moi, oui. C'était vraiment agréable. Je suis hyper contente. Mes vacances se termine dans quelques jours...La semaine prochaine, je vais d'abord commencer à discuter avec ma chère directrice lundi prochaine...J'ai eu un gros problème à propos de mon travail final à la fin d'année...En tout cas, c'est la vie.
À partir de demain, je commence mon travail avec ma copine. On va aller à la Radio Canada pour faire nos recherche. On est vraiment serieuse...
Mon journal continue cette année aussi, je suis à Québec, je suis féministe! Mais, faites attention. Je suis féministe mais avec ma façon, avec ma propre théorie. Pour bâtir une propre théorie, je dois apprendre les théories et les activités féministes...