Le journal quotidien d'une étudiante japonaise qui étudie le féminisme à l'université Laval de Québec. ケベック州、ラヴァル大学でフェミニズムを学ぶ日本人学生の日常。

jeudi, mai 17, 2007

Réflexion : Mon retour

Mon retour s'approche. Autour de moi, mes amis me posent assez beaucoup de questions aussi. Moi aussi je me demande déjà beaucoup. C'est trop compliqué. C'est sûr qu'il faut partir, par rapport de ma famille, de mes études en cours au Japon, de mes budget etc. C'est drôle, pendant mes sessions, je n'avait pas eu de temps pour me demander. Mais en ce moment, je suis en vacances, j'ai trop de temps.

Tout le monde d'ici me dit que je suis jeunne et j'ai l'avenir. Oui, peut-être oui. Mais je veux souligner... Étudiante, 30ans, célibataire, sans job stable, c'est pas si drôle. C'est déjà problématique. À partir de mon retour, je devrai chercher rapidement mon job pour l'été. Sinon la pauvreté m'attendra. On parle assez souvent de la pauvreté chez les femmes dans les cours. C'est pas quelques choses pour les autres. Une étudiante doctorant n'est pas exceptionnelle.

C'est moi qui ai décidé ma vie, mais plus en plus je me demandais à ma vie. C'est peut-être trop tard? Mes copines japonaises ont déjà commencé à avoir leurs familles. Le mariage, l'accouchement, le job stable, la maison etc. Dans mon cas, je n'en ai rien.

Dans mon blog, dans mes activités en tant que féministe, je dénonce le système patriarcale, explicite l'émancipation des femmes et encourage l'engagement en tant que féministe militante. Mais je ne pense pas que ma vie est 100% correcte. Si j'avais choisi une vie de la femme mariée avec des enfants? Malheureusement, c'est déjà trop tard. Je ne peux plus reculer. Il faut avancer. Je vis avec mes études féministe. C'est mon choix.

1 commentaire:

Chaminou a dit...

Allons, tu n'as aucun regret à avoir ! A quoi bon s'encombrer de toutes ces convenances quand on a le choix ? Vive la liberté !:o)